CONTACTEZ-NOUS

AGENCE CASTELNAU-LE-LEZ 04 67 56 02 24

1139 av. de l'Europe 34170 Castelnau-Le-Lez

montpellier@acredit-courtage.fr

LUN - VEN : 09:00·12:00 - 14:00·19:00

SAM : 09:00·12:00 - 14:00·18:00

AGENCE BÉZIERS 04 11 95 01 23

346 rue Augustin Jean-Fresnel 34500 Béziers

beziers@acredit-courtage.fr

LUN - VEN : 09:00·12:00 - 14:00·19:00

SAM : 09:00·12:00 

AGENCE CLERMONT L'HÉRAULT 04 67 96 01 48

12 rue Louis Blanc 34800 Clermont l'Hérault

clermont@acredit-courtage.fr

LUN - VEN : 09:00·12:00 - 14:00·18:00

SAM : sur rdv

acreditgroupe.jpg
fait partie du réseau

mentions légales  -  politique de confidentialité

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. Crédit immobilier : Vous bénéficiez d’un délai légal de réflexion de 10 jours. Lorsque la vente est subordonnée à l'obtention d’un prêt et si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit rembourser les sommes versées par l'acquéreur. Aucun versement de quelque nature que ce soit ne peut être exigé d’un particulier avant l’obtention d’un ou plusieurs prêts d'argent.

Taxe foncière : comment expliquer une telle augmentation ?

Le constat est sans appel : la facture de la taxe foncière a flambé entre 2008 et 2018. Pourquoi ? France 2 tente d'apporter une réponse.

Mis à jour le 14/10/2019 | 20:50

Le montant de la taxe foncière a bondi entre 2008 et 2018. Avec près de 35% en moyenne en 10 ans, c'est beaucoup plus que l'inflation. La hausse est particulièrement sensible dans les grandes villes. De nombreux propriétaires doivent donc faire face à une envolée spectaculaire de l'impôt locale : +34,7% en 10 ans sur l'ensemble de la France. Paris enregistre la plus forte hausse, avec +80,9%. Viennent ensuite Nantes (Loire-Atlantique), avec +54,9%, Nice (Alpes-Maritimes), avec 52,2% ou encore Lille (Nord), +43,3%.  


Plusieurs explications à cette augmentation 

Mais alors, comment les collectivités justifient-elles cette augmentation ? À Nice, la municipalité avance différentes explications. "D'abord l'augmentation des bases, qui est organisée par l'État, ensuite l'augmentation des taux éventuellement d'autres collectivités et également le fait que la richesse s'est accrue sur le territoire avec de nouveaux immeubles", explique Philippe Pradal, premier adjoint à la mairie de Nice. 



  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc LinkedIn Icône