Crédit immobilier, la facture grimpe pour les acheteurs

Emprunter à moins de 1 % sur 20 ans, la norme il y a quelques semaines encore, risque de n’être plus qu’un lointain souvenir. DÉCRYPTAGE - Conséquence de l’inflation, le coût des emprunts augmente. Les taux ont bondi de 0,3% en deux mois! Obtenir un prêt à moins de 1% sur 20 ans devient l’exception. En matière de crédit immobilier, et si la période de l’argent très peu cher était derrière nous? Les taux de crédit immobilier ont entamé ces dernières semaines une remontée spectaculaire. Les barèmes des banques pour le mois de mars affichent des hausses de l’ordre de 0,2 % en moyenne, mais avec des pics à 0,5 % pour les établissements qui n’avaient pas encore fait évoluer leur grille.


«Une telle hausse en si peu de temps, je n’avais jamais vu ça»


Au global, depuis février, les taux ont bondi de près de 0,3 %. Le coût de l’argent suit l’évolution des bons du Trésor français à 10 ans, dont la valeur a grimpé en flèche (+ 0,4 % depuis janvier), dans un contexte d’inflation galopante.

Conséquence: emprunter à moins de 1 % sur 20 ans, la norme il y a quelques semaines encore, risque de n’être plus qu’un lointain souvenir.


«C’est encore possible pour les très bons dossiers, mais c’est nettement plus difficile qu’avant»


Les crédits sur 20 ans se négocient plutôt aujourd’hui autour de 1,15 %. Un niveau que l’on n’avait plus vu depuis 2019.

Reste que cette remontée n’est pas une très bonne nouvelle pour les acheteurs. Emprunter leur coûtera plus cher. Est-ce de nature à leur faire revoir leurs plans?


«Pour que cela se tende vraiment, il faudrait que les taux dépassent les 1,5 %. Nous n’en sommes pas encore là»

Source Lefigaro.fr

0 commentaire