CONTACTEZ-NOUS

AGENCE CASTELNAU-LE-LEZ 04 67 56 02 24

1139 av. de l'Europe 34170 Castelnau-Le-Lez

montpellier@acredit-courtage.fr

LUN - VEN : 09:00·12:00 - 14:00·19:00

SAM : 09:00·12:00 - 14:00·18:00

AGENCE BÉZIERS 04 11 95 01 23

346 rue Augustin Jean-Fresnel 34500 Béziers

beziers@acredit-courtage.fr

LUN - VEN : 09:00·12:00 - 14:00·19:00

SAM : 09:00·12:00 

AGENCE CLERMONT L'HÉRAULT 04 67 96 01 48

12 rue Louis Blanc 34800 Clermont l'Hérault

clermont@acredit-courtage.fr

LUN - VEN : 09:00·12:00 - 14:00·18:00

SAM : sur rdv

acreditgroupe.jpg
fait partie du réseau

mentions légales  -  politique de confidentialité

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. Crédit immobilier : Vous bénéficiez d’un délai légal de réflexion de 10 jours. Lorsque la vente est subordonnée à l'obtention d’un prêt et si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit rembourser les sommes versées par l'acquéreur. Aucun versement de quelque nature que ce soit ne peut être exigé d’un particulier avant l’obtention d’un ou plusieurs prêts d'argent.

Crédit immobilier : de nouvelles conditions pour obtenir un PTZ dans l'ancien


Marie-Eve FRÉNAY | 07/01/2020 à 16:00


Depuis le 1er janvier 2020, les acheteurs d’un logement ancien doivent rénover leur bien pour qu’il atteigne un niveau de performance énergétique minimale, sans quoi ils ne sont plus éligibles au prêt à taux zéro.

C’est moins connu mais le prêt à taux zéro (PTZ) permet aussi aux primo-accédants de financer l’achat d’un bien ancien, dans la limite de 40% du montant du projet. Mais pas n’importe quel logement ! Puisque celui-ci doit se situer en zones dites détendues, où l’offre de logements est jugée suffisante. Et celui-ci doit être rénové. L’acquéreur doit en effet y réaliser, dans les 3 ans, des travaux représentant au moins un quart du coût de l’opération immobilière.


Mais il ne suffit pas de refaire la peinture et le parquet… Il faut entreprendre des travaux de modernisation et d’assainissement durables. Depuis le 1er janvier 2020, il est ainsi nécessaire que les rénovations permettent au logement d’atteindre au moins la catégorie E du diagnostic de performance énergétique (DPE). Pour indication, cette étiquette énergie correspond à une consommation conventionnelle annuelle en énergie primaire après travaux inférieure à 331 kWh/m2. « Cette consommation énergétique est évaluée sur les usages de l'énergie pour le chauffage, la production d'eau chaude sanitaire et le refroidissement », dispose le décret fixant cette nouvelle condition (1) et qui vient d'être publié ce mardi au Journal officiel.


Des justificatifs à fournir

Et l’emprunteur devra montrer patte blanche à sa banque. Il va devoir en effet lui fournir des justificatifs prouvant que le programme de rénovation permet a minima d’atteindre cette performance cible. Ce document doit indiquer « la consommation du logement telle que résultant de la situation existante avant la réalisation des travaux et telle que projetée après travaux » (2). L’acheteur devra, en résumé, faire parvenir à son établissement de crédit un DPE prévisionnel réalisé par un organisme de certification accrédité. La liste des diagnostiqueurs immobiliers certifiés est consultable sur le site du ministère de l’Ecologie.


En revanche, dans le cas « d'un logement qui respecte avant travaux le critère de performance énergétique », il suffira juste à l'emprunteur de fournir le DPE à son établissement financier pour pouvoir bénéficier du PTZ, précise l'arrêté publié au Journal officiel ce mardi.

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc LinkedIn Icône